top of page
  • mariehortense

Toutes griffes dehors ..

Dernière mise à jour : 18 janv.



Dans l’imaginaire populaire, la ronce est une protection magique n’est-ce pas elle qui, en partie, protège le château de la Belle au Bois Dormant ?

Certaines traditions racontent aussi que les jeunes filles qui se coupent les pointes de leurs cheveux et les placent sur des ronces avant le lever du soleil le jour de la Saint-Jean les fortifient

La ronce pousse dans le monde entier, on la rencontre dans les haies, sur les terres en friche, dans la forêt, où ses longues tiges épineuses créent rapidement des masses enchevêtrées de broussailles impénétrables. Cependant aux beaux jours, de petites fleurs blanches apparaissent entre les épines et dès la fin de l'été, de délicieuses mûres juteuses feront le bonheur des grands et des petits.

La ronce a la particularité de restructurer les terrains dégradés (les ronciers envahissent les terres en friche, où ils préparent l'arrivée des arbres) que cela soit en écologie ou pour notre organisme : ses feuilles, fleurs et ses jeunes pousses sont riches en tanins. Les fleurs contiennent de la vitamine C et les fruits, du calcium et du potassium.

Elle est appréciée depuis l’antiquité : les Grecs la nommait : sang des titans trace de leurs blessures lors du combat contre les dieux.

Pline l’ancien vantait les effets bénéfiques du sirop de mûres, sainte Hildegarde utilisait ses feuilles contre les hémorragies de fondements et François-Joseph Cazin, au 19ème recommandait l’écorce de ses racines contre les diarrhées.

Le macérat glycériné de jeunes pousses de ronce possède un tropisme pulmonaire. Il permet une meilleure oxygénation en cas d’insuffisance respiratoire. Il soutient les états de fatigue générale. Le macérat de ronce s’associe à l’airelle dans les troubles de la ménopause. Par son action ostéoblastique, Il travaille aussi sur le système ostéoarticulaire en restaurant les tissus osseux et les cartilages abimés. Afin de lutter contre l’ostéoporose, une cure pendant 21 jours, à raison de 10 gouttes 3 fois par jour, peut être envisagée.

« Le sapin et la ronce discutaient ensemble. Le sapin se vantait et disait « Je suis beau, élancé et haut, et je sers à construire des toits aux temples et des vaisseaux. Comment oses-tu te comparer à moi ? — Si tu te souvenais, répliqua la ronce, des haches et des scies qui te coupent, tu préférerais toi aussi le sort de la ronce. »

Il ne faut pas dans la vie s’enorgueillir de sa réputation ; car la vie des humbles est sans danger.

Esope VII-VI sciècle avant JC

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page